Un don d'Elisabeth de Ganay permet l'installation d'un mobilier de " chambre de dame " à Trévarez

Cet été, une chambre du premier étage du château de Trévarez a pu être meublée.
Ce mobilier de « chambre de dame » est un don d'Elisabeth de Ganay, héritière de Françoise de la Ferronnays.

En effet, les recherches effectuées en 2002 par Catherine Kerouanton, nous apprennent que « la reconstitution du mobilier vers 1903/1904 est possible d’après les commandes et les devis des entreprises Le SEYEUX et MORIN. Elle dresse, alors, une typologie de « chambre de dame » au décor et mobilier néo-Louis XVI :
- Moquette beige
- Tentures murales, dessus de lit, couverture sièges, rideaux… roses
- Lit canné à baldaquin, sommier 1ère qualité
- Armoire 2 glaces laquée blanc (intérieur tiroir chêne)
- Commode
- Table de nuit
- Table de milieu (disposée « au milieu » ce qui indique que tous les côtés sont travaillés)
- Trumeau glace unie laqué
- Chaise longue cannée
- Bergère garnie coussin, petit coussin pour la chaise longue
- 2 fauteuils louis XVI
- 2 chaises
- 1 chauffeuse

L’entreprise d’Anger LE SEYEUX a travaillé dans un grand nombre de châteaux angevins comme le château de Serrant, réaménagé à la fin du 19e siècle par la famille de La Trémoïlle. Nous savons que James de Kerjégu fréquentait cette famille. Il va même demander à faire copier les meubles de toilette de Serrant pour son château de Trévarez. Il semble qu’il ait aussi demandé de s’inspirer du mobilier des chambres.

Actuellement le château de Serrant peut se visiter. L’aménagement des pièces ne semble pas avoir beaucoup évolué depuis le début du 20e siècle. Ce peut être une source d’informations et d’inspiration pour l’ameublement de Trévarez.

Publié le 19 Aug 2019

Print