Le nouveau projet culturel

  • Visite de l'aile ouest
    © CDP29
  • Souvent les arbres se déplacent
    © Dominique Vérité
  • Trévarez - Bâtir un rêve - visuel scéno 1
    © CDP29

Diversité culturelle et diversité naturelle

Chemins du patrimoine en Finistère a pour substrat un territoire particulier, celui d’une Bretagne qui a su préserver ses traditions, sa langue, tout en s’appropriant nombre d’apports extérieurs. Le nouveau projet culturel de l’établissement (2009) postule que dans le contexte d’un monde globalisé, le sentiment d’appartenance à une culture spécifique est autant ressourcement que source de créativité.
Le projet culturel s’appuie sur les sites patrimoniaux, qui, en leur temps, ont été des creusets de modernité. Il privilégie donc une approche contemporaine et vivante du patrimoine, met en évidence les continuités, les mutations, les ruptures du temps passé, pose les questions de l’identité, des métissages, des apports mutuels, des différences. La diversité naturelle et culturelle, l’exploration de l’ici et de l’ailleurs sont ainsi au cœur du projet culturel.

Le développement de l’offre permanente d’interprétation de chaque site et le déploiement d’une nouvelle politique des publics visant à renforcer les liens intergénérationnels en constituent les axes complémentaires, déclinés selon des approches diverses (intellectuelles, sensibles, émouvantes, divertissantes …) et des niveaux d’approfondissement différents pour des publics aux attentes multiples.

Ces axes donnent le cadre général de la programmation culturelle de l’EPCC, tout comme ils induisent des thématiques, des approches et une rythmique adaptées à l’espace qui accueille cette programmation. La (re)connaissance des cultures, garante de la diversité culturelle, s’intéresse plus particulièrement aux peuples autochtones et à leur place dans le monde actuel. Comme dans toute culture, mais davantage encore, se posent les questions de l’identité, de la nécessité des différences, des apports mutuels, des métissages.

L’approche, comme le traitement des thématiques dans les expositions, privilégie le questionnement et la forme dynamique avec la pluralité des regards et la diversité des moyens muséographiques. Un programme d’actions culturelles (spectacles, rencontres…) prolonge et complète dans chaque site l’exposition présentée, diversifiant les points de vue. Entre rendez-vous ponctuels ou événementiels et expositions sur plusieurs mois, la rythmique de la programmation contribue à transformer ces lieux en espaces de vie, en espace citoyen, érigeant ainsi chacun des sites en un équipement culturel de proximité capable d’attirer l’attention du proche comme du lointain.
Print

Voir aussi