Le ravissement

Chorégraphie de Daniel Dobbels

Abbaye de Daoulas

Spectacle et concert

  • Daoulas - Spectacle Le Ravissement - 2016
    © Daniel Dobbels
Print

Infos

23 juin 2017
Tout public
15h45 et 16h15
Durée 15 min
Rendez-vous Place de l'Eglise (devant l'abbaye)
GRATUIT

Comment venir

Entre mots et gestes, Daniel Dobbels s’inspire de l’œuvre de Marguerite Duras, Le ravissement de Lol V. Stein, et dirige une exploration minutieuse de l’intime où le corps et l’esprit sont indissociables.
Entre mots et gestes, Daniel Dobbels s’inspire de l’œuvre de Marguerite Duras, Le ravissement de Lol V. Stein, et dirige une exploration minutieuse de l’intime où le corps et l’esprit sont indissociables.
Le spectacle est proposé en lien avec l'exposition A fleur de peau, la fabrique des apparences, une manière d’incarner un propos et de mettre à l’épreuve, par la danse, ce que l’exposition met en évidence : la peau comme interface entre soi et le monde. 
Un travail associant des résidents de l’EHPAD et des élèves du collège de Daoulas permettra également lors d'ateliers de s’intéresser à l’image de soi et au rapport au corps, une question à la fois sensible et riche tant pour les personnes âgées que les collégiens.


Le ravissement
une danse qui ne saurait, sans se trahir, délaisser et se délester du corps qui consent et se fait le jeu de son écriture. Le corps en est l’âme : ni l’un ni l’autre ne sauraient se dissocier ou s’abandonner au moment même où un état de transport ou de grâce, d’extase ou de bonheur sublime, semble poindre et promettre on ne sait quel ravissement (ravissement dont on peut toujours craindre qu’il soit celui propre à la mort). La danse - ce serait son éthique – veillerait donc à ce que ce corps/âme ne se voit en rien meurtri par un état d’être, celui-ci fût-il qualifié de « sublîme » (et souvent, comme tel, espéré, désiré, désigné comme la vérité absolue d’un art).

Daniel Dobbels
Chorégraphe, danseur et penseur de la danse, Daniel Dobbels trace au fil du temps une voie unique entre danse et écriture. Avec les danseurs de sa compagnie De l’Entre-Deux, il mène une exploration minutieuse du geste, fouillant tous les états du corps pour faire émerger ce qu’il retient de plus intime. Il invente un art de la relation - de cet « entre-deux » entre l’intérieur et l’extérieur, entre soi et le monde - à la recherche d’une danse qui soit « la justice du corps. »

Chorégraphe : Daniel Dobbels
Interprète : Carole Quettier
Musique : Stabat Mater, Antonio Vivaldi

À chacun sa visite

S'évader, s'amuser, se laisser suprendre, apprendre et avoir le plaisir de découvrir ! Des propositions originales d'activités et de visites autour de l'exposition A fleur de peau, la fabrique des apparences vous sont proposées, découvrez les dès à présent, que vous veniez en famille, seul ou entre amis !

Nous accueillons également toute l'année les groupes d'enfants, d'adultes et de personnes handicapées. Infos et programme d'activités sur la page Ma visite

Voir aussi

  • Hairstyles

    En ce moment à Daoulas

    Hairstyles

    Exposition temporaire
    Au jardin

    Réalisée de 1968 à 1999 au Rolleiflex 6X6, la série Hairstyles rassemble plus de 1 000 clichés dont une trentaine est présentée dans les jardins de...
  • CHEVEUX CHÉRIS

    En ce moment à Daoulas

    CHEVEUX CHÉRIS

    Exposition temporaire

    Au croisement de l’anthropologie, de l’histoire de l’art ancien et contemporain, de la mode et des moeurs, l’exposition Cheveux chéris, frivolités et...