LA SAISON 2018

  • CDP29 - SAISON 2018
    © CDP29 - Elodie Hénaff

LA SAISON 2018

« L’OBJECTIF DE L’ART N’EST PAS LE DÉCLENCHEMENT D’UNE SÉCRÉTION MOMENTANÉE D’ADRÉNALINE, MAIS LA CONSTRUCTION, SUR LA DURÉE D’UNE VIE, D’UN ÉTAT D’ÉMERVEILLEMENT ET DE SÉRÉNITÉ.»
GLENN GOULD


Chemins du patrimoine en Finistère est en mouvement. Notre établissement élargit son audience avec une fréquentation en hausse très sensible sur ces deux dernières années, confortant ainsi une programmation annuelle exigeante – toujours - et audacieuse - le plus souvent possible. Cet accroissement des visiteurs dans leur diversité valide aussi des démarches de médiation novatrices, ou, pour le dire plus simplement, la volonté d’un accueil simple pour tous les publics.

Précisément, ses liens étroits avec le département du Finistère assignent à Chemins du patrimoine en Finistère une mission particulière d’accessibilité, dans tous les sens du terme, à nos lieux de culture. La porte d’entrée est celle du patrimoine certes, mais elle ouvre sur les plus larges espaces de la création, d’hier et d’aujourd’hui. À l’image des parcs et jardins qui les entourent, nos monuments sont vivants, animés qu’ils sont chaque année par les expositions, la musique, les contes, les arts plastiques…

Au Domaine de Trévarez dont le parc se joue des frontières entre nature et artifice, Eva Jospin invite le visiteur à s’immerger dans une étrange forêt, Panorama. De tous ses sens, il va y embrasser une idée bien humaine de la nature. Comme, un peu plus loin, vers le jardin italien, il peut retrouver un nymphée délaissé dont l’artiste, de retour d’un séjour romain, s’est emparée pour parachever l’oeuvre de James de Kerjégu.

L’art est un mode de connaissance, qui le contestera ? Et nous préférons définitivement les approches sensibles aux démarches érudites. En premier lieu, le regard ; la beauté des corps, absolue ou relative, d’hier ou d’aujourd’hui, d’ici ou d’ailleurs. À la Renaissance avec Bel, belle, belles au Château de Kerjean, Cheveux chéris, sous toutes les latitudes à l’Abbaye de Daoulas. Ou bien encore pour nos yeux, les lumières éclatantes que Miguel Chevalier nous réserve pour Noël à Trévarez.

L’odorat n’a pas été oublié au Manoir de Kernault avec Né pour sentir. Le goût non plus avec la poursuite de l’exploration des potagers et de leurs richesses à l’Abbaye du Relec : cette année, avec Espèce de… fabacées ! Saison 2, ce sont les légumes sont en gousses ! Et bien sûr l’ouïe, parce que la musique et la voix sont toujours au rendez-vous sur nos sites que l’on entende fest-noz, contes ou musiques traditionnelles. Et en fait, nulle part il ne devrait être interdit de toucher…

Émerveillement et sérénité sur la durée d’une vie : autre vaste programme ! Passeur d’héritages et de regards d’aujourd’hui sur le monde, Chemins du patrimoine en Finistère s’y emploie avec énergie.

Philippe Ifri,
Directeur général de l’EPCC
Chemins du patrimoine en Finistère
Print