LA SAISON 2017

  • CDP29 - SAISON 2017
    © CDP29 - Elodie Hénaff

LA SAISON 2017

« LA CULTURE, C’EST AUSSI CE QUI DÉSADAPTE L’HOMME, LE TIENT PRÊT POUR L’OUVERT, POUR LE LOINTAIN, POUR L’AUTRE, POUR LE TOUT… »
Paul Ricoeur
La culture n’est ni une variable d’ajustement budgétaire ni un supplément d’âme. Elle est la plus performante des armes de construction massive d’un monde meilleur car elle touche l’intelligence et le coeur de chacun. Et il en est des territoires comme des individus.

Urgences - d’État ou climatiques -, notre monde ne va pas bien. Chacun dans sa vie ou son environnement peut se sentir visé par ces menaces qui nous cernent. Mais la première victime probable, si nous ne nous mobilisons pas, sera notre intelligence collective. Des réflexes de foules en panique risquent d’annuler notre capacité à créer le lien vital avec le plus proche comme avec le plus lointain.

Que faire ? D’abord être à poste et y faire son boulot car la mobilisation de tous est nécessaire. Et il en est des établissements culturels comme des individus.

La planète comme elle va, plutôt mal donc. En invitant Gilles Clément à Trévarez, Regard d’artiste semble faire un pas de côté cette année 2017. En apparence seulement, car l’inventeur du Jardin planétaire n’est pas seulement un paysagiste, c’est aussi un artiste du vivant. Et à l’instar de tous les artistes, il nous livre une connaissance précieuse et sensible du monde, propre à nous dessiller, s’il en est encore temps car il n’est de liberté que sur une terre habitable.

L’imaginaire ne connaît ni les frontières ni la prison, en cela la culture est aussi synonyme de liberté. Même enchaînés, nous sommes toujours libres de passer de l’autre côté du miroir. Personnages de romans ou créatures fantastiques : Alice à Trévarez ou Même pas peur à Kernault, pour nous dire que nous ne sommes pas condamnés à vivre le monde tel qu’il existe.

Si l’imaginaire est sans limite et se joue de la gravité, notre corps nous relie à la terre et la peau est notre zone de contact avec l’autre et le monde. Depuis la Renaissance, les anatomistes ne traquent plus le siège de l’âme à coup de scalpel, et pour peu que l’on soit attentif, notre être le plus profond peut se donner à lire d’un simple regard. À Corps et âme à Kerjean ou  À Fleur de peau à Daoulas : c’est l’humain qui compte et doit être au centre de tout.

Ce programme est une belle invitation à emprunter nos Chemins en 2017, pour constater que notre monde n’est pas univoque. Et que nous ne sommes pas seuls, parce que - figurez-vous - la diversité fabrique du commun.

Philippe Ifri, directeur général de l’EPCC Chemins du patrimoine en Finistère
Print

Voir aussi

  • VACANCES DE PRINTEMPS

    Dans 8 jours

    VACANCES DE PRINTEMPS

    Événement

    Ça sent bon le printemps !
    Envie de balades ? d’air qui sent bon l’herbe fraichement coupée, de flâner dans les jardins et de se poser dans un endroit qui vous raconte ses histoires...
  • Journées européennes du patrimoine

    Dans 1 mois

    Journées européennes du patrimoine

    Événement

    Deux journées pour découvrir la richesse patrimoniale de nos sites !
    Nos cinq sites ouvrent gratuitement leurs portes et proposent un riche programme de visites.